Association La Voute Nubienne

AVN.jpg

Population growth in Sub-Saharan Africa, together with increasing desertification and regression of forested areas, means that the use of timber in traditional building techniques is no longer feasible and the alternative of using corrugatedd iron is expensive and thermally and acoustically problematic. The Association La Voute Nubienne’s primary objective is to persuade people to use the Nubian Vault technique as a valid alternative to traditional building methods in rural areas of Burkina Faso and neighbouring countries of the Sahel. Using a simplified and codified adaptation of the classic Nubian vault technique which Hassan Fathy broght back into the public eye in the 1940’s. Thus far, some 200 vaults have been built in Burkina Faso, including a church and a mosque, and some two-storey buildings, and over 40 builders have ben trained in the technique.

3 thoughts on “Association La Voute Nubienne”

    1. AVN tient à apporter les précisions suivantes sur le sinistre évoqué par margouillat :

      Sur le chantier en question, et malgré les mises en garde répétées des maçons VN ayant réalisé les travaux de gros oeuvre, le client, maitre d’oeuvre de son chantier, n’a pas respecté les consignes strictes liées à la mise en place des ouvrages permettant l’éloignement définitif des eaux de pluies des assises de la construction. De plus des ouvrages de finitions extérieures (dallages de propreté) réalisés hors du contrôle de ces maçons VN ont concentré ces eaux de ruissellement sur les fondations permettant leur infiltration et l’affaiblissement du bâtiment.
      AVN rappelle l’obligation faite aux clients du concept VN de respecter les conseils de mise en oeuvre et d’entretien prodigués par les maçons VN formés, et fait mention des quelques 800 VN durablement bâties depuis l’ouverture du programme il y a plus de 10 ans.

      1. Hum ! la responsabilité incomberait donc totalement à l’investisseur

        Ces allégations se fondent sur quoi ?

        Il est évident que si j’étais maçon et qu’un client me demandait de construire une tour penchée près d’une école par exemple, je continuerai la construction avec conscience professionnelle !!!!

        Il semblerait tout de meme, qu’il existe une certaine fragilité aux eaux de pluie puisque 3 mois après la fin du chantier, le batiment était parterre, alors que des aménagements avaient été créé par les maçons VN. Le mur d’enceinte et les batiments annexes ont eux résistés en espérant qu’un trottoir ou une route goudronnée ne soit pas construite près de ces murs.

        Pourquoi dans le cas présent avoir fait remplacé l’équipe VN de Boromo de début de chantier par d’autres maçons ?

        S’agissant des maçons, pouvez vous nous dire qui leur procure du travail et qui par exemple les envoi sur certains chantiers hors du burkina ?
        N’existe-t-il pas un planning au sein de l’association répertoriant les chantiers en cours ?
        Je pose ces questions pour savoir s’il n’existerait pas des relations de patrons à tacherons : un lien quoi !

        Le nombre de VN durablement construits n’est pas garant de futur sinistres : il serait bien imprudent de se fier à ce seul argument
        Il serait plutot opportun de se demander si le suivi est à la hauteur du nombre croissant des constructions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *